Accueil > Divers > Minitel 1B RTIC : Solution au problème du clavier qui ne se verrouille plus.

Minitel 1B RTIC : Solution au problème du clavier qui ne se verrouille plus.

09/03/2014 2496 Vues Commenter Allez aux commentaires

Hier, après une n-ième manipulation, j'ai constaté que le clavier de mon minitel 1B RTIC ne voulait plus se verrouiller en position rentré, son ressort le ramenant désespérément à une position partiellement sorti.

Illustration Minitel Clavier Cassé

Le clavier, dans la position qui était devenu sa préférée.

Le problème n’empêchant pas l'utilisation du Minitel, il est tentant de le laisser en l'état. Cependant, la simplicité de la solution est telle qu'il serait dommage de ne pas le réparer.

Le mécanisme du clavier du minitel 1B RTIC est constitué d'un rail sous le clavier, d'un ressort permettant sa sortie, et d'une petite tige métallique soigneusement pliée, qui assure son verrouillage en position rentré, l'ensemble étant visible depuis le dessous de l'appareil :

Photo mécanisme clavier

Le mécanisme du clavier du Minitel 1B RTIC.
La tige originale est noire.

Comme vous vous en doutez probablement, le problème vient de la tige, celle-ci s'use avec le temps, et fini un jour par casser. Il est heureusement possible d'en recréer une en pliant un trombone, de façon a obtenir la forme de la tige d'origine :

Illustration tige de remplacement

La tige de remplacement, réalisée à partir d'un trombone

La seule difficulté réside dans le dimensionnement de la partie la plus longue de la tige. Trop courte, elle ne rentrera pas dans son emplacement. Trop longue, et le jeu engendré provoque des blocages du mécanisme. Lors de la fabrication de ma tige, j'ai du reprendre cette partie 3 fois, il ne faut pas hésiter à tester le bon fonctionnement du mécanisme à chaque fois :

Illustration tige bonne longueur

La tige de remplacement dans son emplacement, après avoir trouvé la longueur idéale

Il a également une autre dimension de la tige à laquelle il faut prêter une attention particulière : la longueur du bout qui sera dans le rail. Si celui ci est trop court, il risque de sortir du rail, trop long, il provoque un bruit assez désagréable en frottant contre le plastique du rail. Une fois ces différents paramètres maitrisés, on retrouve un clavier en parfait état de marche, dont le mécanisme est probablement plus solide qu'a l'origine, étant donné que le métal du trombone est plus résistant, et mieux protégé que la tige originale ; le Minitel ( et en particulier le mécanisme de son clavier ) étant reparti pour quelques années de loyaux services :

Illustration clavier réparé

Le clavier enfin dans cette position de verrouillage qui lui faisait défaut

 


Articles similaires



  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks