Accueil > Electronique > Protocase, une breadboard de voyage …

Protocase, une breadboard de voyage …

18/09/2013 3343 Vues Commenter Allez aux commentaires

Aujourd'hui les cours ont repris pour moi depuis une bonne semaine, et si concilier bidouilles électroniques et études ne pose pas trop de problèmes à mon agenda, il en va autrement pour mon bureau. Difficile de réviser efficacement quand la seule surface disponible se trouve être un enchevêtrement de câbles divers, breadboard, et autres alimentations stabilisées. Difficile également de bidouiller sereinement quand la-dite bidouille est juchée au sommet d'un amas de feuilles couvertes de griffonnages plus ou moins en rapport avec le partiel de demain. C'est pour pallier à cet situation que j'ai mis au point durant les vacances, la Protocase, dont l'objectif est de regrouper dans une valise les éléments essentiels à la bidouille, permettant ainsi le rangement simultané de ceux-ci ( et de la bidouille en cours ), et par conséquent la libération sans délai du bureau :

Illustration Protocase

La Protocase, ouverte et fermée

 

La valise mesure grossièrement 23cm de largeur, 21 cm de profondeur, et 8 cm de hauteur. Elle trainait dans un placard depuis un sacré bout de temps, et je serais bien en peine de donner sa provenance exacte. Elle intègre désormais une breadboard, deux boites pour ranger des composants ( il s'agit de boites de pellicules photos, donc la hauteur leur permet d'être maintenues en place par le couvercle de la valise lorsque celle ci est fermée ), une alim 5v stabilisée et limitée en courant, ainsi que 2 adaptateurs bananes / micro-cordons, fabriqués à partir de fiches bananes femelles reliées à des connecteurs tulipes, dans lesquels les micro-cordons s'enfichent parfaitement.

La breaboard est placée suffisamment basse pour garder 2 cm de distance avec le couvercle de la valise une fois celui-ci rabattu, laissant ainsi suffisamment de place pour les composants installés sur la breadboard.

L'alimentation constitue la majeure partie du projet. Celle-ci, décrite dans l'article précédent, délivre une tension régulée de 5v, et est totalement protégée contre les surintensités. Elle est située sous la breadboard, au fond de la valise :

Illustration alimentation

L'alimentation est fixée au fond de la valise, sous la breadboard

Le transformateur, son redresseur ainsi que la prise secteur sont issues d'un ancien poste radio / cassette / cd. Celui ci délivre une tension se situant aux alentours de 14v sous un courant max de quelque centaines de milliampères. Si je ne donne pas la tension exacte, c'est que je ne la connais pas : sur les petits transfos tels que celui-ci, la tension varie fortement en fonction de la charge ( presque 16v à vide, contre environ 12v avec une charge d'une centaines de mA ). Ici ce n'est pas gênant, puisque la tension obtenue passe ensuite par un régulateur.

La carte comportant le dissipateur est la partie active de l'alimentation, qui délivre une tension de 5V régulée et assure la limitation en courant, celle-ci étant fixée à une valeur d'environ 130 mA, ce qui est largement suffisant pour alimenter la plupart des montages à base de microcontrôleurs.

Toute la partie alimentation est fixée sur une plaque de bois MDF, qui assure à l'ensemble une rigidité et une solidité de fixation que le plastique de la valise ne pourrait pas fournir.

Un interrupteur sur la droite de la valise permet d'allumer / éteindre l'alimentation.

Enfin, deux voyants indique respectivement le fonctionnement de l'alimentation, et l'activation de la limitation en courant :

Illustration voyants

A gauche : alimentation en service. A droite : alimentation en service, limitation en courant active

J'ai volontairement choisi de rendre le voyant de limitation en courant très "aggressif", car l'activation de la limitation en courant indique le plus souvent la présence d'un court-circuit.

En résumé, ce projet me donne entière satisfaction, et me permet de plus de transporter mes montages lorsque je me déplace. L'alimentation protégée a déjà sauvé plusieurs PICs alimentés en inverse, et les adaptateurs micro-cordons / bananes se révèlent très pratiques pour effectuer des mesures au multimètre sans s’embêter avec les pointes de touches :).

edit 19/09/2013 : Je viens de découvrir que pour des projets de ce type, les valisettes prévues pour le rangement des cassettes audios pourraient parfaitement convenir.


Articles similaires



  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks